Éducation environnementale

74.406 élèves et 2.639 enseignants des Ecoles Publiques Primaires de Tananarive ont pu bénéficié gratuitement du programme sortie classe verte au Lemurs’Park entre décembre 2008 et juin 2018, grace à Colas Madagascar COLAS Madagascar et Total Madagascar TOTAL Madagasikara

Lemurs’ Park se situe à 25 km du centre d’Antananarivo sur la RN 1 vers Imeritsiatosika. Le lémurien, symbole de la faune endémique de l’ Île de Madagascar dans l’Océan Indien, est incontestablement l’un des animaux les plus attachants de notre planète. Lemurs’ Park a été créé dans le but de faire découvrir ce surprenant animal au plus grand nombre, à tous les passionnés, amoureux de la nature et pour permettre ainsi, au fil des années et des naissances, de réintroduire dans leur milieu naturel les lémuriens nés dans le parc.

Ce domaine de 5 hectares, bordé par la rivière Katsaoka, accueille à ce jour 7 espèces de lémuriens des différentes régions de Madagascar, mais également d’autres représentants incontournables de la faune et de la flore malgaches. Lemurs’ Park est une SARL qui a décidé d’effectuer un reboisement d’espèces endémiques depuis 17 ans.

Aujourd’hui, plus de 12.000 arbres ont été plantés (dont 900 grâce à Colas) et un biotope commence à se créer avec l’apparition de nouveaux insectes, de caméléons, d’oiseaux. Il est également un lieu de conservation ex-situ de lémuriens et de leur habitat. Ces lémuriens ont été confiés au Lemurs’Park par le Ministère des eaux et Forêts sous leur contrôle. De nombreux malgaches qui vivent à Antananarivo n’ont jamais vu de lémuriens en totale liberté dans un environnement naturel.

Colas Madagascar et Total Madagascar considèrent que la conservation de la biodiversité n’est possible que par une éducation environnementale sur le terrain destinée au plus grand nombre.C’est dans ce sens qu’ils se sont réunis dans un partenariat privé-privé avec le Lemurs’Park sur l’idée originale qui le leur a été proposée par ces derniers: permettre à des enfants provenant de populations défavorisées d’accéder à une éducation environnementale extrêmement riche.

Cette initiative coïncide parfaitement avec la volonté du gouvernement de promouvoir le partenariat publique privé. Le résultat est que 74.406 élèves et 2.639 enseignants ont pu bénéficié gratuitement de ce programme novateur entre décembre 2008 et juin 2018. Ces enfants ont entre 7 et 12 ans.
Les guides du parc en charge des enfants sont pour la plupart d’un niveau BACC+2 et parlent 2 à 3 langues étrangères, l’un d’entre eux est même professeur de lycée. Formés, ils ont une très grande connaissance de la faune et de la flore malgache et sont pédagogues. Chaque groupe scolaire est composé de 25 enfants accompagnés également de leur professeur en plus d’un guide du parc. La découverte du parc dure environ une heure trente et le personnel peut gérer la venue d’une centaine d’enfant par matinée en mettant à leur disposition quatre à cinq guides « écopédagogues ». Le but de cette visite est de faire prendre conscience à l’enfant de l’importance du patrimoine naturel de son pays, en particulier la conservation du lémurien qui passe par la préservation de son habitat.

Cette classe verte doit être inoubliable pour l’enfant qui n’aura sûrement jamais l’occasion de voir un lémurien dans un tel environnement. Sachant que la majorité des enfants qui ont visité le parc n’ont jamais eu l’occasion de sortir d’Antananarivo. Ils ont découvert pour la première fois de leur vie des lémuriens vivant en liberté dans une forêt.

Incroyable mais vrai! Chaque élève doit sortir de cette visite en comprenant l’intérêt de plaSourire Tanà Plantenter un arbre au moins une fois dans sa vie, de faire la différence entre un bois de chauffe et une espèce endémique rare et enfin réaliser que le lémurien est plus qu’un patrimoine malgache mais mondial étant une espèce unique au monde en voie de disparition.
Durant la saison des pluies, plus de 170 arbres endémiques (terminalia , palissandre, amontana …) ont été plantés par chaque classe en suivant scrupuleusement les conseils des jardiniers du parc. Les initiateurs de cette action d’éducation nature qui mets les élèves en contact direct avec leur environnement, souhaitent également créer des vocations chez ces enfants qui un jour : l’un deviendra ingénieur agronome ou vétérinaire l’autre pourquoi pas ministre de l’environnement?

SUPPORT DIDACTIQUE SOUS FORME DE BANDE DESSINÉE :
L’idée de donner à chaque élève qui visite le parc un document de style BD sur un format double page est formidable dans le sens où chaque enfant aura envie de conserver un souvenir et une explication concrète du respect et de la protection de la nature. La ligne directrice de ce document pédagogique est : De montrer les problèmes et les conséquences de la déforestation.
Puce  Apprendre réellement comment planter un arbre pour qu’il puisse croître rapidement et durablement.
Puce  La connaissance du patrimoine faune et flore endémique à Madagascar.
Puce  Le fait que le lémurien est unique au monde et qu’il vit à Madagascar
Puce  On peut vivre de la protection de son environnement.
De retour à l’école, les instituteurs utilisent cette BD pour vérifier les connaissances acquises par leurs élèves tout en leur demandant de dessiner ce qu’ils ont vu ou appris. Apprendre en s’amusant!

TourismeTourisme durable

Plus de 90 % des employés du parc habitent aux alentours de celui-ci. L’initiative du partenariat (Lemurs’Park – Colas – Total – EPP) en win win “partnership” a permis malgré les évènements de ces derniers mois d’éviter le chômage technique à tous les employés du Lemurs’Park. Des guides ont même été embauchés à temps partiel pour assurer l’encadrement des enfants. Le parc n’est donc pas qu’une destination touristique mais sert également à la population locale qui bénéficie de ce lieu entretenu avec passion pour découvrir la biodiversité de leur pays et apprendre à leurs enfants à protéger leur patrimoine et à participer à la sauvegarde de notre planète.

RemerciementRemerciements

Lemurs’Park remercie sincèrement les sociétés COLAS Madagascar et Total Madagascar pour leur soutien financier et moral. Merci également au chef CISCO qui a adhéré avec enthousiasme à ce programme. Merci à tous les directeurs et enseignants des EPP pour l’organisation sans faille de ces classes vertes. Merci aux enfants pour leur gentillesse, leurs dessins, leur écoute et leur travail.
Il reste encore 30 000 enfants qui sont concernés par ce programme. Souhaitons que l’avenir nous permette de le réaliser.